LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE NOUS CONCERNE TOUS!

Et ce n’est qu’ensemble que nous pourrons résoudre le problème.

Un tiers de toutes les denrées alimentaires est perdu entre le champ et l’assiette.

La consommation alimentaire en Suisse génère 2,8 millions de tonnes de gaspillage alimentaire chaque année à tous les niveaux de la chaîne alimentaire en Suisse et à l’étranger. Et cela ne concerne que les parties comestibles. Tous ces déchets alimentaires pourraient être évités. Les parties non comestibles, comme les os, ont déjà été déduites.

Une petite comparaison: le gaspillage alimentaire annuel par habitant correspond à 4 ½ fois le poids moyen d’un Suisse ou d’une Suissesse!

Les conséquences dramatiques du gaspillage alimentaire:

La production de denrées alimentaires est coûteuse, chronophage et gourmande en ressources rares, précieuses et polluantes. En Suisse, l’alimentation est responsable d’environ 30 pour cent de toutes les impacts environnementaux. 25 pour cent de ces impacts environnementaux sont dues au gaspillage alimentaire (pertes de denrées alimentaires évitables).

Le gaspillage alimentaire a des conséquences importantes et inutiles pour les animaux, les humains et notre planète.

Conséquences écologiques dues au gaspillage des ressources:

Les denrées alimentaires, mais également les ressources utilisées pour leur production et distribution, sont gaspillées inutilement:

Gaspillage des terres/sols pour la culture de denrées alimentaires végétales, l’alimentation animale et l’élevage (une comparaison: l’utilisation des terres pour la culture des denrées alimentaires jetées tout au long de la chaîne de valeur représente plus de la moitié des terres agricoles de Suisse).
Perte de biodiversité car il faut utiliser plus de terres que nécessaire pour la production agricole et que ces dernières ne peuvent alors plus servir d'habitat naturel pour la faune et la flore.
Gaspillage d’eau pour la culture et l’élevage, le nettoyage et la préparation de denrées alimentaires.
Gaspillage d’énergie pour la production, la récolte, le traitement, la préparation, le stockage et le transport.
Émissions inutiles telles que le CO2, les gaz d’échappement, les particules fines, etc. Les émissions de gaz à effet de serre causées par le gaspillage alimentaire contribuent également au changement climatique. Une petite comparaison: l’impact environnemental du gaspillage alimentaire en Suisse correspond à 50% de l’impact environnemental du trafic individuel motorisé.
Utilisation inutile de pesticides, d’engrais, de matériaux d’emballage, de produits chimiques, etc.
Dernier point, et pas des moindres, l’élimination des denrées alimentaires cause également des impacts environnementaux supplémentaires.

Conséquences éthiques, sociales et économiques:

Les déchets alimentaires exacerbent le problème de la sécurité alimentaire mondiale. Comme un tiers de toutes les denrées alimentaires est gaspillé, pas uniquement en Suisse mais dans le monde entier, le gaspillage alimentaire augmente la demande en nourriture. En raison de la rareté des sols, cela entraîne une augmentation des prix sur le marché mondial. Cette augmentation des prix touche les plus pauvres, aggrave leur pauvreté et provoque une pénurie de nourriture pour les populations de nombreuses régions du monde.
Le gaspillage alimentaire est un problème éthique. Nous jetons des denrées alimentaires comestibles et précieuses pendant que d’autres personnes meurent de faim.
Des animaux doivent perdre leur vie inutilement pour de la viande et des produits laitiers que nous ne consommons même pas.
En Suisse, les denrées alimentaires jetées entraînent des coûts supplémentaires qui se chiffrent en milliards de francs. Le gaspillage de denrées alimentaires comestibles dans les ménages suisses pèse à lui seul sur le budget des ménages à hauteur de plus de 600 francs par personne et par an. En Suisse, cela représente un coût total de plus de 5 milliards de francs (voir Beretta & Hellweg 2019).

Les pertes aux différents stades de la chaîne de valeur:

556 000 tonnes

Quelques raisons:

Les fruits et légumes difformes sont éliminés.
Une partie de la récolte est perdue en raison de la surproduction et des exigences de qualité élevées.

963 000 tonnes

Quelques raisons:

Surproduction.
Défauts de qualité dans les matières premières et les produits finis.
Demande insuffisante de sous-produits tels que le petit-lait et le son.

279 000 tonnes

Quelques raisons:

Dommages et pertes lors du stockage et du transport.
Produits périmés ou qui ne sont plus présentables.

210 000 tonnes

Quelques raisons:

Portions trop grosses.
Trop de quantités cuisinées.

778 000 tonnes

Au bout de la chaîne alimentaire – dans les ménages – environ 90 kg supplémentaires de denrées alimentaires comestibles sont perdues par personne et par an.

Une perte qui a un impact sur l’environnement mais aussi sur le porte-monnaie: cela coûte à chaque personne plus de 600 francs par an.

Quelques raisons:

Les restes finissent à la poubelle.
Les aliments ne sont pas mangés à temps.
Les achats sont effectués en trop grandes quantités.
Les denrées alimentaires sont mal conservées.

Plus une denrée alimentaire est perdue tardivement dans la chaîne de production et de commercialisation, plus l’impact environnemental est important, car des ressources ont été consommées et des émissions ont été causées par le transport, la transformation, le stockage, l’emballage et la préparation. Il est donc particulièrement important d’un point de vue environnemental, d’éviter le gaspillage alimentaire en fin de chaîne de valeur, par exemple dans la gastronomie ou dans les ménages.

L’initiative «SAVE FOOD, FIGHT WASTE.» se concentre sur ce point et montre à quel point il est facile et agréable de réduire le gaspillage alimentaire.

Chaque contribution est importante! Ensemble, nous réduisons les conséquences inutiles du gaspillage alimentaire.

Réduire le gaspillage alimentaire global a un effet positif immédiat sur l’environnement!

La réduction du gaspillage alimentaire a un effet immédiat et positif sur les défis urgents que le monde doit relever conjointement et de manière active.

Dans le cadre du Programme 2030, les États membres de l’ONU ont défini l’objectif de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2030. La Suisse a également signé le Programme 2030 et donc les Objectifs de développement durable (ODD).

Pourquoi? Si la Suisse réduit de moitié le gaspillage alimentaire, l’incidence environnementale de l’alimentation peut être réduite de 10 à 15%.

Il s’agit là d’une contribution essentielle à un mode de vie durable et économe en ressources.

Tu contribues? Faire quelque chose de bien pour l’environnement, cela n’a jamais été aussi facile: savourons nos denrées alimentaires au lieu de les jeter.

*Informations supplémentaires sur l’étude actuelle de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) relative au gaspillage alimentaire
Infographies sur le thème du gaspillage alimentaire de foodwaste.ch
Informations supplémentaires sur les objectifs de développement durable de l’ONU.

Voici comment tu peux réduire le gaspillage alimentaire:

Facts & Figures Berge